Intolérances et allergies

tivita
chiffre_site_rouge28
chiffre_site_rouge29
tivonpa
chiffre_site_rouge28
chiffre_site_rouge29

Chaque jour, le corps se défend contre de nombreux ennemis invisibles, comme les microbes par exemple.

Chez certaines personnes, il arrive que les défenses (le système immunitaire) se trompent de cible et prennent des éléments de leur environnement (ce que l’on respire ou ce que l’on mange) pour des ennemis. On dit que ces personnes sont allergiques.

L’allergie peut se produire :

  • avec le pollen de certaines plantes,
  • avec la poussière qui contient de minuscules petites bestioles, appelées acariens,
  • avec les poils d’animaux, comme ceux du chat par exemple,
  • avec les moisissures,
  • avec certains aliments comme la cacahuète,
  • ainsi qu’avec certains médicaments.

Ces éléments que le corps considère comme des ennemis sont appelés allergènes.

Les symptômes

  • Le corps reconnaît l’allergène dès qu’il entre en contact avec le corps. Il se sent attaqué et peut réagir.
  • Lorsque le corps se défend contre un allergène, on peut avoir :
  • le nez qui coule,
  • le nez bouché,
  • des éternuements,
  • des démangeaisons,
  • les yeux qui piquent et qui pleurent,
  • on peut même tousser ou avoir du mal à respirer.

 

L’intolérance alimentaire est différente d’une allergie. Elle n’est pas causée par une réaction immunitaire. Elle provoque des malaises, mais elle ne représente pas de danger.

L’intolérance est une réaction individuelle à certains aliments comme par exemple le chou, les salsifis ou encore l’intolérance au lactose ou au gluten. Elle nécessite simplement des aménagements dans l’alimentation, comme de limiter ou supprimer l’aliment, selon la sévérité des symptômes.

BIBLIOGRAPHIE

picto biblio

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *